Instants de vie Lifestyle Loisirs

Mes 10 films cultes

23/06/2019

Vous commencez à connaître ma passion pour le cinéma, évidemment cela n’a rien à voir avec la nutrition, la naturopathie… Mais bon pourquoi pas ? ça me fait plaisir de partager avec vous mes films préférés. Ces films la, m’ont fait grandir, mûrir, réfléchir et si ça peut vous donner des idées de films un soir ou vous ne savez pas quoi faire. Et bien, mon pari est réussi. 
Tous ces films ont en commun une photographie incroyable, un jeu d’acteurs très réussis et un scénario prenant. 


« La nuit nous appartient » de James Gray (2007) avec Joaquin Phoenix, Eva Mendes, Mark Wahlberg…
New York, fin des années 80. Bobby est le jeune patron d’une boite de nuit branchée appartenant aux Russes. Avec l’explosion du trafic de drogue, la mafia russe étend son influence sur le monde de la nuit.
Pour continuer son ascension, Bobby doit cacher ses liens avec sa famille. Seule sa petite amie, Amada est au courant : son frère, Joseph, et son père, Burt, sont des membres éminents de la police new-yorkaise…
Chaque jour, l’affrontement entre la mafia russe et la police est de plus en plus violent, et face aux menaces qui pèsent contre sa famille Bobby va devoir choisir son camp…

➡️Le milieu de la nuit dans les années 80 à New-York la caméra au poing de James Gray, le jeu d’acteur de Joaquin Phoenix et la scène d’intro ultra sexy sur du Blondie. 


« Garde à vue » de Claude Miller (1981) avec Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider…
Le soir du 31 décembre, Jérôme Martinaud, un notaire, est convoqué au commissariat afin de témoigner sur l’assassinat et le viol de deux petites filles. Les inspecteurs Gallien et Belmont, persuadés de la culpabilité du notable, le mettent en garde à vue. Gallien essaye à tout prix de le faire avouer mais malgré tout, l’affaire piétine. C’est alors que Madame Martinaud, la femme du suspect, fait un témoignage décisif pour l’enquête.
➡️L’interprétation de Michel Serrault, dans ce huit clos de Claude Miller est incroyable. 


« Shame » de Steve McQueen (2011) avec Michael Fassbender, Carey Mulligan…
Le film aborde de manière très frontale la question d’une addiction sexuelle, celle de Brandon, trentenaire new-yorkais, vivant seul et travaillant beaucoup. Quand sa sœur Sissy arrive sans prévenir à New York et s’installe dans son appartement, Brandon aura de plus en plus de mal à dissimuler sa vraie vie…
➡️La musique qui nous emmène à travers les couleurs bleutées de New-York, le sujet du film qui est rarement abordé. Et la beauté (clairement physique) et l’interprétation de Michael Fassbender. 


« Seven » de David fincher (1995) avec Brad Pitt, Morgan Freeman…
Pour conclure sa carrière, l’inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe à sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c’est ainsi que se fait appeler l’assassin, a decidé de nettoyer la societé des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept pechés capitaux: la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère.
➡️Pour le twist final, la réalisation, le scénario, Brad Pitt… un peu tout quoi.


« Frantic » de Roman Polanski (1988) avec Harrison Ford, Emmanuelle Seigner…
Richard Walker, cardiologue américain, arrive à Paris en compagnie de sa femme Sondra pour assister à un congrès médical. Quelques heures après leur arrivée, Sondra disparaît mystérieusement. Richard part à sa recherche dans un Paris qu’il ne connait pas.
➡️Le Paris de la fin des années 80, la musique de Grace Jones, et le charisme magnétique d’Harisson Ford. 


« Irréversible » de Gaspard Noé (2002) avec Vincent Cassel, Monica Belluci, Albert Dupontel…
Une jeune femme, Alex, se fait violer par un inconnu dans un tunnel. Son compagnon Marcus et son ex-petit ami Pierre décident de faire justice eux-mêmes.
➡️La chronologie inversée de l’histoire, l’alchimie Cassel/Belluci, le réalisme choquant, mais pas gratuit. Mais attention vous ne verrez plus jamais un tunnel souterrain de la même façon (malheureusement).


« Mother » de Darren Aronofsky (2017) avec Javier Bardem, Jennifer Lawrence…
Un couple voit sa relation remise en question par l’arrivée d’invités imprévus, perturbant leur tranquillité. 
➡️ Les émotions sont décuplées grâce à la caméra près des visages des acteurs. La mise en scène est incroyable et parfaitement maîtrisée. Le scénario qui fait réfléchir, qui te fais te questionner, et qui ne laissera personne indiffèrent. 


« Sky » de Fabienne Berthaud (2015) avec Diane Kruger, Norman Reedus…
En vacances avec son mari dans l’Ouest américain, Romy décide de mettre fin à cette relation toxique et de reprendre sa vie en main. De Las Vegas aux plaines du Nevada, la route sera jalonnée de rencontres improbables, intenses et toutes porteuses d’un nouvel espoir…
➡️Les grands espaces américains, la musique de « The Avener ». L’alchimie incroyable entre Diane Kruger et Norman Reedus. Le fard à paupière bleu électrique de Diane Kruger (j’ai rarement vu un fard à paupière aussi beau, oui oui). C’est vraiment une magnifique histoire d’amour et peu banale. 


« Mulholland Drive » de David Lynch (2001) avec Naomi Watts…
A Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.
➡️ Découverte d’une jeune Naomi Watts. Le LA des années 2000 dans le milieu du cinéma. Film culte, à questionnement, réflexion… Hypnotique.


« Thelma et Louise » de Ridley Scott (1991) avec Susan Sarandon, Geena Davis… 
Deux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone l’une avec son mari, l’autre avec son petit ami, décident de s’offrir un week-end sur les routes magnifiques de l’Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un événement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies.
➡️Autre film culte. Histoire d’amour/amitié ambigu, intense. La beauté et l’interprétation magnétique des deux actrices, leur look, leur classe et leur levis 501. Les débuts de Brad Pitt, et les grands espaces américains. 

Et vous dites moi c’est quoi vos films cultes ? #filmscultes #larevanchedesharicots

Pas de commentaires

    Répondre